théâtre LES FEMMES SONT DANS LA PLACE ! #MeToo

Retour sur les ateliers théâtre

 

Quel #MeToo pour Choisy-le-Roi ?
Bien que le mouvement #MeToo soit universel, il existe des variantes locales du hashtag selon les langues et les cultures. Quel serait celui de Choisy-le-Roi ? L’occasion de se frotter aux questions que pose Les femmes de la maison, la dernière création de Pauline Sales. Quelques jours avant le reconfinement du 26 au 29 octobre dernier, sa complice, la comédienne Olivia Chatain a rencontré des femmes de tous âges pour les questionner sur leur condition féminine dans l'espace public et privé.

Comment est né ce projet ?

L’idée était de se retrouver dans un premier temps pour une simple prise de contact et des échanges autour de la thématique du féminin. Un parler entre femmes de notre condition de femmes.
Pendant ce qui devait être une semaine au théâtre à raison de 3h par jour, nous avons tenté de faire théâtre autour de ces questions : partager et confronter nos points de vue, nos histoires et expériences et de nous rencontrer autour de nos identités de femmes. La richesse de nos échanges, nous la devons au mélange des générations et des cultures, de nos rapports différents à cette place des femmes aujourd’hui. Rapport à la société, au foyer, à soi et la solitude mais aussi à l’entraide et au partage.   
Nous avons débattu, nous avons écrit, nous avons lu, nous nous sommes écoutées et regardées avec attention. Nous avons ri, nous avons dansé, et nous avons joué à jouer. Investissant le plateau avec nos corps et nos danses, nous avons crié nos noms, porté nos textes, été interrompues par le confinement, et tout de même ensemble nous avons fait société de femmes au théâtre de Choisy. Voici nos traces de ces rencontres.

Olivia Chatain

 

 

ÊTRE UNE FEMME AUJOURD’HUI

Être une femme aujourd’hui, c’est être forte.

Être une femme aujourd’hui, c’est avoir 100 bras ou plus.

Être femme aujourd’hui, c’est savoir voler de ses propres ailes, sans compter sur l’homme.

Être une femme aujourd’hui, c’est ne pas recevoir assez de soutien. On devrait se soutenir plus, entre femmes, être plus unies et moins divisées.

Être une femme aujourd’hui, c’est ne pas se sentir en sécurité dans la rue.

Être femme aujourd’hui, c’est être au-dessus de tout préjudice qui peut porter atteinte à sa personnalité, à sa féminité, et à sa santé.

Être une femme, c’est être une marionnette de la société, c’est ne pas être libre de ses propres choix, c’est devoir aller à l’école à un certain âge, c’est devoir faire certains métiers, c’est devoir se marier à un certain âge, c’est devoir avoir des enfants à un certain âge, c’est ça être une femme.

Être une femme? Il faut être fière, d’être femme, avoir le courage.

Une femme/ pleurant/ en bas de l’escalier/ mais personne n’a rien DIT !

Être une femme? C’est être mère, être une soeur, être une amie, être une patronne, être une combattante, et surtout, être une guerrière.

Être une femme, c’est être courageuse.

Tu peux tout !

Être une femme aujourd’hui, c’est être indifférente au regard des autres.

Être une femme aujourd’hui, c’est savoir s’affirmer, se mettre au dessus des mêlées, prendre sa responsabilité, être responsables, se donner la main.

 

CRISTINA

Cuisine/ fais la vaisselle/ fais le linge/ nettoie le sol/ fais le ménage et n’oublie pas le repassage.
Dépose les enfants/ cherche les enfants/ aide-les aux devoirs/ apaise leurs conflits, donne des conseils, écoute tout le monde/ et lis une histoire.
Fais les courses/ décide ce que on doit manger/ range la table/ sors les poubelles/ paie les factures/ le diner est trop salé.
Sois à l’heure à la maison/ arrange du temps pour toi/ fais toi belle/ sois gentille, sois élégante/ sois féminine, sois discrète/ maigris un peu.
Sois courageuse, sois indépendante, affirme-toi, reste souriante et n’oublie pas d’aller travailler.

 

TINA

"Je ne suis pas en train de la manipuler, je la pousse et l'encourage uniquement à dire ce qu'elle pense! ce qu'elle veut! sans avoir peur des hommes comme toi qui croient avoir la main-mise sur la société.
Oublie pas que la société est composée de NOUS et de VOUS. Et que sans NOUS il n'y aurait pas de VOUS, SANS NOUS il y aurait que Adam qui se baladerait à cette heure-ci solo sur le globe avec sa toge en fourrure (oui parce qu'on est en hiver).
Bref tant qu'il y a deux parties distinctes, HOMME et  FEMME on n'est pas encore à l'apogée de notre évolution ni celle de notre soit-disant civilisation."

 

" Je pense qu'en effet il y a beaucoup de femmes qui, sans avoir une vocation précise ou d'écrivain, ou de peintre, ou de scientifique  ou de n'importe quoi, ont envie de se ménager une certaine part de liberté et de solitude. Et on dit toujours que pour une femme la solitude c'est si triste et que le soir une femme seule pleure sur ses petits oeufs sur le plat, mais je crois qu'elle est beaucoup plus contente quand elle a un moment pour se recueillir, pour se reprendre après une journée de travail, que si elle est obligée de servir quatre mômes et un mari qui ne lui laissent pas le temps presque de manger. Par conséquent je crois que c'est une option qu'il faut proposer à toutes les femmes, je ne dis pas de ne pas se marier, de ne pas avoir d'enfants, mais de réserver toujours une certaine zone de liberté, de solitude, que ce soit pour rêver, pour lire, pour écouter de la musique, pour penser pour n'importe quoi, mais enfin, une zone de solitude et de liberté."
Simone De Beauvoir, 14 Mai 1985.

 

CE QU’ON VEUT

J’ai peur de passer à côté de ma vie.
J’ai la rage des obligations.
J’ai envie de travailler.
J’ai envie de liberté.
J’ai peur de Tony.
J’ai la rage de souffrir.
Je rêve d’être joyeuse.
J’ai envie d’aimer.
J’ai peur de vomir.
J’ai la rage de vaincre.
Je rêve de robe blanche.

Une femme elle veut être libre.

Une femme elle a envie de vivre la vie comme elle veut.

Une femme elle a envie de respect.

Une femme elle est en colère de la pression de la société.

Une femme elle a envie de liberté.

Une femme elle a peur de la violence.

Une femme elle rêve de bonheur.

Une femme elle est en colère de l’abus familial et social.

Une femme elle a envie de liberté.

Une femme elle veut son avis personnel sur son propre corps/ son avis sur les études à faire/ son avis sur la personne avec qui se marier/ son avis sur toute décision à prendre concernant ses enfants/ une femme elle veut son propre avis.

Une femme elle veut un homme fidèle.

Une femme elle a envie d’être belle.

Une femme elle a peur de la vieillesse.

Une femme elle rêve de dormir.

Une femme elle est en colère de pleurer.