Théâtre-Cinéma Paul Éluard de Choisy-le-Roi • Scène conventionnée pour la diversité linguistique / Salle classée Art et Essai - Label Jeune Public

Our Blog

Dimanche 25 janvier à 11h & 16h

Mise en scène et interprétation Miguel Garcia Carabias, Núria Alvarez Coll 
Collectif Terrón – Espagne
Théâtre d’objets – 45 min – dès 3 ans / tarif B • Création

Le roi des sables vit dans un beau château au bord de l’eau. La vue est magnifique et l’endroit d’une beauté sans pareil. Chaque jour, il s’émerveille du spectacle que lui offre la mer. Pourtant, à chaque équinoxe, la marée monte et emporte le château de sable qu’il faut alors reconstruire. Le roi des bois, lors d’une visite, s’emporte : a-t-on tenté de lutter contre la marée, construit une digue, crié et tempêté ? Le roi des sables est humble et sage. Il sait que la nature se laisse admirer, mais jamais dompter.

À partir de cette fable de Thierry Dedieu sur le respect de la nature, le Collectif Terrón imagine un spectacle empli de poésie. Les interprètes explorent les mouvements de la matière et les possibilités offertes par l’ombre et la lumière. Du sable, de l’eau, du papier, ils font surgir des univers oniriques et éphémères. Cette petite forme sensible permet à chaque spectateur, petit ou grand, de libérer son imagination pour créer sa propre histoire dans un monde sonore et visuel tout en délicatesse.

Voir le site de la compagnie

D’après le livre de Thierry Dedieu, paru au Seuil Jeunesse
Mise en scène et interprétation Miguel Garcia Carabias, Núria Alvarez Coll
Régie son et lumière Marie Caroline Conin
Création sonore et musicale Marie Caroline Conin, Jul McOisans
Scénographie Núria Alvarez Coll, Hugo Houben

Production Collectif Terrón
Coproduction La Petite Roulotte / Le festival de la marionnette de Grenoble
Avec le soutien de Amàco – Atelier Matières à Construire
Accueil en résidence CHAI – Centre Hospitalier Alpes-Isère – Saint Égrève ACCR – Association de Coordination Culturelle du Royans / la 5e saison Le Pot au Noir – Saint-Paul-lès-Monestier
Photo © Collectif Terrón

Comments are closed.