Théâtre Cinéma de Choisy-le-Roi • Scène conventionnée pour la diversité linguistique / Salle classée Art et Essai - Label Jeune Public

Our Blog

Mardi 5 février à 20h

Anas Abdul Samad
Irak

Théâtre  • 45 min • dès 15 ans / tarif A
Création

Le metteur en scène irakien, invoque l’œuvre de Beckett dans un théâtre visuel et puissant, habité par les guerres et embargos qui ont meurtris son pays.

Anas Abdul Samad vit à Bagdad et confronte pour la première fois son théâtre sans parole, devant un public occidental. Il emploie tous les langages visuels possibles, allant parfois jusqu’à emprunter à la pantomime et ou à la marionnette. La violence qui parcourt son travail y est néanmoins contenue ce qui a pour effet d’en décupler la force. Si cris il y a, ils sont silencieux et dessinent une sorte de « butō à l’irakienne » qui prendrait sa source dans l’invasion américaine de 2003 et les guerres civiles qui s’en sont suivies.

Dans cette dernière création, le spectre du Godot de Beckett est omniprésent. Pas d’arbre au carrefour de deux chemins, mais un Bagdad comme no man’s land surgissant de l’obscurité. Les personnages que sont Vladimir, Estragon et Lucky se révoltent et en appellent à leur auteur, figure tutélaire d’un théâtre contemporain devenu symbole d’un théâtre de guerre.

Interprétation Anas Abdul Samad, Mohamed Omar Ayoub, Sadiq al-Zaidi
Mise en scène Anas Abdul Samad
Lumières Yasser Fadel Al Maamouri
Régie générale, création son Haidar Mohammed Mahdi

PRODUCTION Impossible Theater Group. PRODUCTION DÉLÉGUÉE SIWA Plateforme – Yagoutha Belgacem. REMERCIEMENTS au Théâtre national de Bagdad.

Crédits photos © DR

Comments are closed.