CRÉAC : élèves allophones et ébénistes se racontent à travers des capsules sonores...

Comme leur camarade des lycées Montaleau et Apollinaire, en cette 1ère année de CREAC, les élèves d'UPE2A et les CAP ébénisterie du Lycée Jacques Brel à Choisy-le-Roi, ont engagé un travail autour des "langages croisés". Celui-ci a permis la réalisation de capsules sonores et d’œuvres plastiques mettant en lumières leur souvenir des "premières fois".

 
 
Les 3, 4 et 5 mars 2020, mettre en voix les textes sur le grand plateau du théâtre guidé de 2 comédiens professionnels !
 
Dans le hall du cinéma, sur le palier haut du théâtre, en petite salle ou dans le café, les petits groupes d'élèves se sont rapidement appropriés les différents espaces du Théâtre pour s'exercer dans le calme et l'intimité.

Dispersés par groupes de 4 ou 5, il étaient accompagnés par Mme Moulla et sa collègue Charlotte Sciannamea (enseignante en Science et Mathématiques elle aussi investi dans le parcours) afin d'entamer un premier travail de mise en voix.
Comment porter sa parole en public ? Comment donner l’impression qu’on ne lit pas pour laisser paraitre les émotions contenues dans le texte ?

Pour cela, Olivier Collinet et David van de Woestyne deux comédiens professionnels ont accompagnés les élèves dans un travail de lecture à voix haute de leurs récits intimes.

Ces exercices consistaient en une approche autour de la diction, du rythme, des silences, du ton, de l’articulation et de l’intention, sans oublier le travail sur le corps et son énergie.

Patients, appliqués, précis, les élèves ont manifesté beaucoup d’intérêt pour ces séances.

Faire trace, enregistrer sa voix...

De retour au lycée, après les expériences et premières initiations en cours de sciences avec leurs professeures Mesdames Sciannamea et Purson, les jeunes ont eu la chance d'accueillir Robin Robles, technicien professionnel radio pour un atelier d'initiation aux techniques du son.

Les jeunes ont découvert le matériel d’enregistrement et ce sont ensuite amusés à la pratique acoustique. Pendant ce temps, d'autres groupes ont poursuivi les répétitions pour mettre en voix leur texte afin d'arriver à l'enregistrement final des capsules sonores.

Certains enregistrements ont eu lieu dans une salle de classe, d’autres en mouvement avec la perche dans d’autres espaces du lycée. Un travail qui a suscité la curiosité dans le lycée puisque des élèves d’autres classes et personnels se sont arrêtés pour poser des questions, s’intéresser au travail des 2 classes... Les élèves se sont tellement investis dans ce travail, leurs récits étaient tellement touchants et justes, que les professeures, en concertation avec Robin, ont convenu que le travail technique de montage se devait d’être à la hauteur de l’engagement et de l’investissement des élèves. Des temps « d’habillage sonore » qui n’étaient pas prévues ont donc été ajoutées au projet initial...

 

Écoutez les capsules sonores des élèves...

Dessine moi un souvenir...

Illustrations ©Amélie Bonnnin à retrouver sur son site. Pour finir, le jeudi 12 mars, on bouclait la boucle de ce joli travail sur les récits de vie, puisque ce n'est autre que l'illustratrice Amélie Bonnin, présente dans le spectacle Radio live, qui est intervenue auprès des élèves pour leur permettre de mettre en image leurs souvenirs.

 

Et voici les oeuvres réalisés par les élèves... :

 

Le travail avec différents artistes a permis de nombreuses et riches ramifications avec les programmes de français et de mathématiques. Ce projet a par ailleurs valorisé de façon admirable le travail et l’engagement d’élèves aux parcours difficiles, parfois timides, qui se dévalorisaient ou qui avaient des difficultés en français.

 

L’ensemble de ce travail devait être présenté le 20 mars dernier à l’issue de la restitution générale sous la forme d’une installation sonore dans la petite salle du théâtre, attenante au café. À l’issue des restitutions sur le grand plateau, les élèves auraient été accompagnés, à tour de rôle et par petits groupes, dans la petite salle pour découvrir cette installation, avant de rejoindre le café du théâtre pour profiter du goûter préparé par les élèves pâtissiers.

 

Malheureusement, en raison du confinement annoncé quelques jours plus tôt et à la très grande déception de tous et des élèves en premier lieu, cette journée a été annulée et nous le savons aujourd’hui, ne pourra être reportée. Aussi au regard de l’investissement des élèves, des liens construits entre eux et les artistes, et de la qualité de l’engagement des professeurs dans le projet, nous avons ensemble chercher des solutions pour clôturer d’une façon ou d’une autre ce travail.