Le jeu des 7 familles #4

C’est reparti !

Projet phare du Théâtre, Le jeu des 7 familles  revient pour une quatrième édition.

Ce projet familial de lecture et d’écriture, s’adresse à des choisyens dont le français n’est pas la langue maternelle, ou qui parlent au moins une langue en plus du français.

Le principe est simple : au cours d’une lecture collective, le dimanche 10 janvier 2021, les familles participantes découvriront Salvador – La montagne, l’enfant et la mangue pièce de théâtre jeune public de Suzanne Lebeau dont ils devront écrire une suite, mêlant le français et leur langue maternelle.

Cette année, c’est l’auteure Karima El Kharraze qui se rendra au domicile des familles, pour les guider dans l’écriture multilingue de cette suite.

Une fois tous les feuilletons écrit, place à la lecture !

Les familles et l’auteure se retrouveront ensuite au Théâtre pour quatre ateliers de mise en espace, destinés à préparer la lecture publique qu’ils présenteront sur scène, dans le cadre du 1er juin des écritures théâtrales jeunesse.

L’aventure ne s’arrêtera pas là…

Afin de clore ce projet en beauté, les familles participeront à Avignon, enfants à l’honneur, évènement qui les conduira durant 4 jours, au cœur du festival d’Avignon, pour un parcours intense de spectacles, d’ateliers et de rencontres avec les artistes, organisé par l’association Scènes d’enfance ASSITEJ !

 

Karima El Kharraze

Auteure et metteuse en scène, elle se forme au jeu, à la littérature comparée et aux arts du spectacle à la Sorbonne Nouvelle, Paris X-Nanterre et au Theater Institut de Bochum en Allemagne. Depuis 2012, elle explore les liens historiques qui relient les quartiers périphériques en France et au Maroc dans le spectacle Arable créé en 2013 (texte publié aux Editions du Cygne) et le web-documentaire Casamantes réalisé par Hélène Harder et soutenu par le CNC. Sa pièce, Le Cafard et L’Orchidée, a été créée en mars 2017 au Collectif 12. Dans le cadre du dispositif de compagnonnage du Ministère de la Culture, elle assiste en 2016 le metteur en scène Ahmed Madani sur le spectacle F(l)ammes et prépare la maquette d’une pièce adaptée du roman Le Cœur est un chasseur solitaire de Carson McCullers.

"J’ai choisi de proposer aux familles de Choisy-le-Roi de découvrir le texte de Suzanne Lebeau, Salvador La montagne, l’enfant et la mangue dans lequel un écrivain se souvient de son enfance auprès de sa famille dans les montagnes du Pérou. Les rêves se heurtent à des réalités qui ne sont pas toujours faciles à comprendre pour le petit Salvador mais de question en question il finira par dessiner le chemin de sa vie.
La dimension accessible du texte et le fait que Suzanne Lebeau mette dans la bouche des personnages des mots en espagnol et en quechua permettront aux participant.e.s de s’y projeter et d’imaginer avec leurs propres mots une histoire à tiroirs où on (s')interrogera à la manière de Salvador ce qu’est la richesse, celle à laquelle on rêve ou celle qu’on peut déjà toucher du doigt... À suivre !"

 

# LA FAMILLE WAGUÉ #

Dans la famille Wagué il y a :

 

Aminata, la maman        

 

 

 

 

 

  Fatoumata, sa sœur        

 

 

 

 

 Sembelou, l'ainée          

 

 

 

 

 

Kadidjatou, la cadette

 

 

 

 

 

 

 

Aminata et Fatoumata sont nées au Mali, les quatre femmes parlent le Bambara, langue officielle du Mali et le dialecte soninké ainsi que l'anglais pour Fatoumata, Sembelou et Kadidjatou.

 

Lors de la première séance, après s'être présentée elle-même, Karima leur a présenté le dispositif des ateliers, l'auteure, Suzanne Lebeau et le texte choisi.

Puis les jeunes femmes ont lu 9 scènes en incarnant chacune un personnage. Lectures entrecoupées d'explications et de résumé du texte. Salvador est une pièce dont la structure ressemble beaucoup aux contes. Finalement le rêve de Salvador de devenir écrivain est en réalité celui de sa mère qui sait à peine déchiffrer les lettres. Tous dans la famille et même la patronne de la mère l'aide à accomplir ce rêve.
Il y a eu ensuite un temps d'échanges autour du projet d'écriture : l'idée est de trouver un personnage qui a un rêve et qui passe par un certain nombre d'étapes pour le réaliser. Aminata nous raconte en bambara et en français l'histoire de Fodié, un de ses cousins dont la vie dans un petit village du Mali avait très mal commencé comme celle de Salvador et qui maintenant dirige une grande usine d'Abidjan en Côte d'Ivoire. Nous prenons des notes ensemble sur l'histoire et réfléchissons ensemble à en faire une fiction qui convienne aux autres participantes. Les filles aimeraient que ce soit un personnage féminin, une petite fille dont le père meurt à la naissance et qui se retrouve seule avec sa mère. Kadidjatou aimerait que cette petite fille rêve d'ouvrir un restaurant. Fatoumata propose que cette petite fille doive voyager dans un autre pays pour réaliser son rêve parce que dans son pays il n'y a rien pour elle. Elles doivent rediscuter ensemble et peut-être commencer à écrire des choses pour la prochaine séance.

 

 

# LA FAMILLE SANTOME #

Dans la famille Santome il y a :

 

  Xiomara, la maman        

 

 

 

  Milleth, la fille     

 

 

 

 

 

 

 

Xiomara Elizabeth Santome Mantero et sa fille Milleth Valezka Ayzanoa Santome sont originaires du Pérou. Elles vont donc rédiger en français et en espagnol.

Elles ont travaillé avec Karima afin de poursuivre l'histoire imaginée par la famille Wagué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

# LES FAMILLES ZEGESTIOWSKY ET JAKUBEK #

 

Dans la famille Zegiestowsky il y a Jola, la maman et ses deux filles Zusanna, 11 ans et Amelia, 13 ans
Et dans la famille Jakubek, il y a Gosia la maman est ses deux filles Zofia 9 ans et Zusanna.

Les deux familles parlent polonais.

 

Karima leur a présenté le projet et l'auteure Suzanne Lebeau.
Elles ont ensuite lu des extraits de Salvador après avoir regardé ensemble comment fonctionne une pièce de théâtre : aucune n'avait jamais lu de théâtre à l'école.
Elles ont traduit au fur et à mesure des mots en polonais pour que Gosia et ses filles qui ne sont en France que depuis 1 an et demi comprennent bien la pièce. Jola et ses filles vivent en France depuis 15 ans et sont donc parfaitement bilingues.

Elles se sont aussi demandées ce que c'était qu'être riche et ce que les filles voulaient faire plus tard. Les réponses ont été vétérinaire, psychologue et chanteuse de K-Pop.

 

Zusanna, 5 ans, a fait des dessins.

 

À partir du récit qu'avaient continué Xiumara et Milleth, et elles ont commencé à imaginer ce que Assia allait faire : Psychologue pour animaux après avoir rencontré un cheval ? Libérer les chiens de France qui contrairement à leurs homologues polonais sont attachés ? Aller à un concert d'une star de K-Pop et décidé d'aller vivre en Corée du Sud ?

 

À suivre...

 

Pratique

Projet réalisé avec le soutien du CGET et du groupe Valophis